Le balisage aéroportuaire Paris Charles-Charles de Gaulle, le hall M L'assistance à l'escale d'un avion Paris-Le Bourget, le SAI Le hall K du terminal 2 E La lutte aviaire La passerelle des stars Orly, le début d'une histoire Le déneigement des pistes Parafes Tours de contrôle Héliport d'Issy-les-Moulineaux

La gare TGV et RER

 

L’année 1994 marque l’ouverture de la gare TGV / RER à Paris-Charles de Gaulle. Elle est implantée au sein du terminal 2, entre les halls A,B,C et D à l’ouest et les halls E, F et le satellite 3 à l’est. Elle permet l’interconnexion d’une ligne TGV, de la ligne B du RER, du minimétro automatique de la plateforme, le CDGVal, et un offre un accés piétonnier aux aérogares.

La gare TGV acceuille environ 3 millions de passagers par an, dont 2/3 sont en correspondance et la gare RER 6 millions. 20% des passagers aériens hors correspondance utilisent le RER B pour se rendre à l’aéroport.
 
Grâce à ce module d’échange, Aéroports de Paris dynamise l’ensemble du réseau d’accès à Paris-Charles de Gaulle, les liaisons avec l’extérieur étant jusqu’ici essentiellement routières. La gare permet de développer de nouvelles liaisons avec 52 villes françaises et européennes, dont Bruxelles et Amsterdam. Le Mans, Tours, Poitiers, Nantes, Metz, lile, Nancy sont à moins de 2h30. L’habitant de Tours qui devait prendre un avion à Paris-Charles de Gaulle avait avant 3 heures de transport et 3 ruptures de charge : gare Monparnasse, gare du nord et gare de RER de l’aéroport où il prenait une navette jusqu’à l’aérogare. Il fait maintenant se voyage en 1h35 sans rupture de charge.
 
Pour concevoir cette gare, les architectes se sont inspirés des grandes gares à verrières du 19e siècle. Celle-ci totalise 27 500 m2 de surface vitrées, soit l’équivalent de 4 terrains de football, et xx poutres de 48 m de long pesant chacune 14 tonnes !
 
Chacun des 5 niveaux de la gare a sa propre fonction. Le train est au premier niveau avec 2 quais de 490 m pour le TGV et 260 m pour le RER. Huit voies ferrées passent en parallèle, 2 pour le RER et 6 pour le TGV, les 2 du milieu étant réservées aux trains qui ne s’arrêtent pas à l’aéroport. La gare, au niveau 2, regroupe dans un vaste hall les services de la SNCF, les salles d’attente, les commerces, les bars et les restaurants. La mezzanine du niveau 3 offre des écrans d’information sur les vols d’arrivée et départ. C’est aussi l’entrée du centre d’affaire de l’hôtel Shératon.
 
L’aérogare est au niveau 4. Les passagers en transit y trouvent une banque, un service d’information d’Aéroports de Paris et l’entrée de l’hôtel Sheraton. Pour éviter que les vibration du TGV qui passe au sous-sol parfois à grande vitesse ne perburbe pas l’espace feutré de l’hotel, le bâtiment est posé sur 4 énormes verrins et les 4 étages sont désolidarisés et séparés par des  boites à ressort. L’hotel a été décoré par la grande impératrice du design français, Andrée Putman. Enfin le 5e niveau acceuille la gare routière avec des déposes passager et une station de taxi au sud.
 
La gare a été cofinancé par Aéroports de Paris, la SNCF et le Conseil régional d’Ile-de-France.
 

GM, mis à jour le 20 novembre 2012

Photo de la verrière de la gare TGV-RER
Gare TGV-RER
© Pierre Duchemol

>> ZOOM

La station se nomme "Aéroport Charles de Gaulle 2 - TGV" et relie l'aéroport aux réseaux TGV Sud, Ouest et Nord ainsi qu'aux réseaux Thalys et Grandes Lignes. La ligne couvre essentiellement les plages horaires du hub avec une forte fréquentation le matin et le soir et assure 30 allers-retours par jour. 73 % des passagers TGV de Paris-Charles de Gaulle sont en correspondance avion, ce qui représente près de 3 millions de clients.