Drones sous surveillance

​Afin de développer une solution de détection de drones unique, le Groupe ADP a misé sur le développement d'une nouvelle technologie en combinant les expertises : des autorités avec la DGAC, d'un industriel capable de fournir des systèmes performants de niveau militaire avec Thales, et d'une startup Innov'ATM. ​​​​​​​​​​

Le dispositif, appelé Hologarde, intègre trois technologies :

• Un radar holographique capable de détecter et suivre de très petits objets tels que des drones jusqu’à sept kilomètres. Le logiciel développé pour ce radar analyse la signature de chaque cible et permet de différencier avions, hélicoptères, drones et même oiseaux.

• La radiofréquence détecte le protocole d’échange de données entre le drone et son pilote et permet de confirmer que la cible est bien un drone et non un oiseau pour le neutraliser le cas échéant.

• Une caméra HD infrarouge à vision nocturne exploite les coordonnées géographiques transmises par le radar afin de zoomer sur l’objet volant et fournir une confirmation visuelle de la présence d’un drone.

Ces trois technologies sont connectées à un centre de commande unique sur PC ou tablettes mobiles.

Un système « anti-drones » est aussi à l’étude pour neutraliser, déclencher des mesures contre les drones repérés. Une des solutions envisagées est celle de brouiller le signal de contrôle du drone, des techniques d’interception sont à l’étude telle la propulsion de filets.

Ce dispositif est en phase de test au « Cluster Drones Paris Région ​»​ au centre de Brétigny-sur-Orge depuis neuf mois. Son déploiement à l'aéroport Paris-Charles de Gaulle est prévu en mai prochain pour une mise en place pleinement opérationnel d'ici la fin de l'année.


Source : DSNA Services

Mis à jour le 10 avril 2019

© DR
​​

>> Cluster Paris Région

Le cluster « Drones Paris Région » a été créé en octobre 2016 sous la forme d’une association loi de 1901.

Le cluster « Drones Paris Région » a pour missions de :

• favoriser le développement et la structuration de la filière drone en Île-de-France ;

• participer à l’acceptabilité de l’usage des drones auprès des populations ;

• promouvoir les partenariats entre les acteurs business et R&D au niveau régional, national et international.

Des espaces de vols en intérieur et extérieure (plus de 300 ha) permettent tous les vols autorisés en France (S1, S2 et S4) dans un espace sécurisé.

​​