Les loueurs d'avions

À l'horizon 2020, la part des avions en location dans la flotte mondiale pourrait atteindre selon certains experts  40 %, part qui est aujourd'hui légèrement supérieure à 30 %. Pourquoi un tel succès ?

Les grandes compagnies aériennes américaines et européennes ont découvert la location d'avions lors de la crise mondiale des années 1990. Avant cette crise, cette formule représentait moins de 10 % du total de la flotte d'avions de ligne, les compagnies préférant acheter leurs avions en pleine propriété. Avec comme inconvénient majeur dans cette pratique de se retrouver avec une flotte surdimensionnée en cas de baisse de trafic.
 
À l'inverse, le loueur d'avions propose au transporteur une souplesse dans la gestion de sa flotte. Selon les clauses du contrat, chaque année, la compagnie dispose d'un levier d'action. Elle peut adapter ses capacités en restituant des appareils ou en étendant leurs contrats.
 
Les deux autres intérêts de la formule sont de disposer d'avions plus rapidement alors que tous les créneaux de livraison chez le constructeur sont déjà pris pour plusieurs années et d'éviter une dette supplémentaire inscrite au bilan comptable car l'avion loué n'en est pas une.
 
Ce marché en pleine croissance a su attirer les investisseurs, notamment les Chinois qui ont l'ambition d'être au premier plan dans ce secteur.

  

Mis en ligne le 6 juin 2013