60 ans de la Gendarmerie des transports aériens

​La Gendarmerie des transports aériens (GTA) est une unité spécialisée de la Gendarmerie nationale. Ses principales missions : la sûreté aéroportuaire, la police judicaire et le renseignement d'intérêt aéronautique.

Depuis sa création par le décret du 31 mars 1953, la GTA est rattachée à la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Elle est subdivisée en deux groupements : Nord et Sud. Elle dispose de quarante brigades réparties sur les principales plates-formes aéronautiques françaises. Les militaires sont chargés de contrôler la bonne application des mesures de sûreté aéronautique et interviennent au sein de la zone de sûreté à accès règlementé (zone d'embarquement, passerelles, pistes et zones de circulation, etc.) des aéroports. Ils mènent aussi des actions de surveillance dans les aérodromes d'aviation générale.

Autre activité majeure de la GTA : la police judiciaire. Cette mission concerne la lutte contre toutes les formes de délinquance et de criminalité liée à l'aviation civile tels que les vols de bagages ou de fret, le trafic de stupéfiant, etc. La GTA est également saisie des enquêtes judiciaires relatives à tous les accidents aériens majeurs tant en France qu'à l'étranger (Concorde en 2000, Charm-El-Cheikh en 2004, West Caribbean en 2005, AF-447 Rio-Paris, etc.). En 2004, une section de recherche a été créée ; cette unité est chargée de relever tous les indices matériels lors d'un crash.

Dernière mission de la GTA, le travail de renseignement. Cette tâche est menée quotidiennement par l'intermédiaire de cellules de veille opérationnelle chargées d'optimiser le traitement des informations récoltées. Celles-ci  ont été mises en place au niveau de l'état-major et aux deux groupements Nord et Sud.

D'autres missions moins connues sont attribuées à la Gendarmerie du transport aérien : travail de détection d'explosifs et de stupéfiants réalisé par une quarantaine de maîtres-chiens ou encore le métier d'observateurs-tireurs. Les observateurs-tireurs sont mobilisés lors de visite de chefs d'état étrangers pour former une "bulle" de sécurité autour de la zone concernée.

L'expertise de la GTA en matière de sécurité a dépassé les frontières : en 2012, la GTA a conduit 22 missions à l'étranger contre seulement cinq en 2010.

 

Mis en ligne le 29 octobre 2013

 
  • Gendarme
    Gendarme
  • Gendarme lors d'un chargement avion
    Gendarme lors d'un chargement avion
  • Gendarmes en zone cargo
    Gendarmes en zone cargo
  • Maitre chien
    Maitre chien
  • Maitre chien
    Maitre chien

Personnels de la GTA :

Les personnels de la GTA sont issus de la gendarmerie départementale, de la gendarmerie mobile ou de la Garde républicaine. En métropole, la GTA est subdivisée : groupement Nord à Roissy dont la section de recherche de Paris-Charles de Gaulle; groupement Sud à Aix-en-Provence.

Effectifs de la GTA :

- 1005 militaires d'active et 13 personnels civils en métropole ;

- 89 militaires outre-mer ;

- 187 réservistes opérationnels ;

 - 20 réservistes citoyens.