Avec le Voyager, un tour du monde sans escale.

 

L'idée de faire le tour du monde sans escale est née dans l'esprit de Burt Rutan en 1981. Elle prend la forme d'un avion ultra léger baptisé Voyager. Il ressemble à un trimaran avec son envergure de près de 33,8 m, son empennage de 10,15 m placé à l'avant des ailes, un fuselage de 7,5 m de long et ses membrures latérales de 8,9 m. Voyager est avant tout une citerne volante, avec 17 réservoirs répartis dans tout l'appareil, capables de contenir plus de 4 tonnes de carburant. C'est un bimoteur en configuration push-pull ; le moteur arrière est le moteur de croisière, le moteur avant ne sert qu'au décollage et en première partie de vol, quand l'avion est lourd parce qu'il n'a pas encore consommé beaucoup de carburant.
Le 14 décembre 1986, avec 4 500 litres dans les réservoirs, Dick Rutan et sa copilote Jeana Yeager se glissent dans l'étroit cockpit. Ils décollent de la base d'Edwards en utilisant pratiquement toute la longueur de la piste (4,5 km). En se relayant toutes les 6 h, Dick et Jeana réalisent le vol autour du monde en 216 heures 03 minutes et 44 secondes soit un peu plus que 9 jours. Ils auront parcouru 42 000 km dont 38 000 au-dessus des océans.
Le Voyager est maintenant exposé au National Air and Space Museum.

 

 

Source : Histoire de l'aviation, Bernard Mark, Éd. Flammarion 1998.

 

  • Voyager DR
    Voyager DR
  • Voyager DR
    Voyager DR
  • Voyager DR
    Voyager DR
  • Voyager DR
    Voyager DR
  • Voyager DR
    Voyager DR
  • Jeana Yeager et Dick Rutan, dédicace DR
    Jeana Yeager et Dick Rutan, dédicace DR
  • Photo dédicacée Voyager DR
    Photo dédicacée Voyager DR
  • Voyager DR
    Voyager DR