Le balisage aéroportuaire Paris Charles-Charles de Gaulle, le hall M L'assistance à l'escale d'un avion Paris-Le Bourget, le SAI Le hall K du terminal 2 E La lutte aviaire La passerelle des stars Orly, le début d'une histoire Le déneigement des pistes Parafes Tours de contrôle Héliport d'Issy-les-Moulineaux

Le statut de société anonyme

Crée le 24 octobre 1945 par une ordonnance du Général De Gaulle, le Groupe ADP était jusqu’en 2005 un établissement public doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière. En juillet 2005, conformément au décret n°2005-828 relatif à la société Aéroports de Paris, l'établissement a changé de statut pour devenir une société anonyme (SA). L'État est resté majoritaire lors de l’ouverture du capital en juin 2006. Dans le cadre de ce nouveau statut, Groupe ADP réaffirme sa mission de service public et dispose, de par la nouvelle loi, d'une autorisation d'exploiter les aéroports franciliens, sans limitation de durée.​

Deux ministères suivent l'évolution du Groupe : le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie intervient en tant qu'actionnaire, à travers l'Agence des participations de l'État; et le ministère des Transports, via la Direction générale de l’aviation civile (DGAC), joue le rôle de régulateur, garant du juste équilibre économique entre les intérêts des aéroports, des compagnies aériennes et des passagers.

Le défi de l’entreprise est aujourd’hui de trouver de nouvelles possibilités de développement et de nouvelles capacités d’action vis-à-vis des transporteurs aériens, des passagers, des riverains et des pouvoirs publics. Le nouveau statut permet ainsi au Groupe ADP de diversifier ses activités et de trouver de nouveaux financements afin de répondre au mieux à la concurrence entre aéroports, à l’évolution du trafic, aux obligations de sûreté et aux contraintes environnementales.

Vue intérieure de la jetée du T2E à Paris-CDG
© Aéroports de Paris / O. Seignette M. Lafontan

LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

> sur le site d'du Groupe ADP