Le balisage aéroportuaire Paris Charles-Charles de Gaulle, le hall M L'assistance à l'escale d'un avion Paris-Le Bourget, le SAI Le hall K du terminal 2 E La lutte aviaire La passerelle des stars Orly, le début d'une histoire Le déneigement des pistes Parafes Tours de contrôle Héliport d'Issy-les-Moulineaux

Histoire

L'aérodrome de Coulommiers-Voisins a été construit au début des années 30, en plein essor de l'aviation. A l'approche de la seconde Guerre Mondiale, l'Armée de l'Air et la RAF (Royal Air Force) utilisent le terrain comme base avancée pour des vols" expéditionnaires". L'aérodrome tombe sous le commandement de la Luftwaffe, de 1940, année de la capitulation de la France et ce jusqu'à septembre 1944. Durant cette période, l'armée allemande améliore les installations du terrain.
En septembre 1945, il accueille les escadrons de l'USAAF (United States Army Air Forces).

Dans les années 50, le ministère de l'Air pense à utiliser l'aérodrome de Coulommiers-Voisins comme aéroport de délestage pour Le Bourget, seul aéroport desservant Paris à l'époque. Durant cette période déjà certains vols lui sont affectés et l'OTAN équipe le terrain à ses standards aéronautiques.

En 1960, la décision du Groupe ADP de construire l'aéroport d'Orly met fin au développement de l'aérodrome de Coulommiers-Voisins.

Mise à jour le 30 juillet 2018
Avion de la RAF
© DR