Paris-Le Bourget : tous au service de l’environnement

​L’aéroport Paris-Le Bourget poursuit sa progression dans le contrôle de ses émissions polluantes, dans le prolongement du Grenelle Environnement.​​

​Dans le cadre du Grenelle Environnement, l’aéroport Paris-Le Bourget s’était engagé à réduire ses consommations d’énergie interne par passager de 20 % en 2020 par rapport à 2004. Depuis, le premier aéroport d’affaires européen a bénéficié en 2012 du niveau 2 de l’Airport Carbon Accreditation qui récompense la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le niveau 3, en cours d’acquisition, associera cette fois les parties prenantes de la plate-forme (entreprises, compagnies, passagers, etc. ) dans cet effort de vigilance.

Autre avancée sur le front de l’environnement, la certification ISO 14001 acquise en 2005 renouvelée pour trois ans en 2014. Cette norme internationale valide un système de management environnemental conçu pour réduire l’empreinte carbone des organisations selon un cycle en quatre temps : ajuster, planifier, développer et contrôler.

Cette mesure est prolongée par l’intégration des critères de responsabilité sociétale et environnementale dans l’attribution et le suivi des marchés par le Groupe ADP. Cette initiative en faveur d’achats plus justes et plus responsables a été couronnée d’un prix dans le cadre de la Semaine du développement durable en 2014. Elle sera étendue en 2015 à l’ensemble des marchés.

Au niveau des bâtiments, toutes les études de réhabilitation ou de construction font désormais l’objet d’une inscription dans le cadre d’une démarche haute qualité environnementale. Le défi consiste à réduire les émissions de CO2 des différents chantiers et à augmenter les performances énergétiques des bâtiments.

Dans le prolongement les mesures précédentes, un plan de déplacement inter-entreprises (PDIE) a été mis en place en avril 2013 afin d’optimiser les déplacements professionnels et domicile-travail des salariés de l’aéroport. Ce plan s’appuie notamment sur une sollicitation accrue des transports publics et sur la mutualisation des moyens des entreprises pour renforcer les modes de circulation douce comme le covoiturage, le vélo ou la voiture électrique. Deux places de parking ont ainsi été créées aux abords des bureaux pour les véhicules électriques des abonnés. Onze entreprises ont déjà adhéré à ce PDIE avec le support de la CCI Seine Saint Denis. Deux nouvelles vont le rejoindre en ce début 2015.

D’autres projets sont également à l’étude pour 2015 dans des domaines comme la géothermie ou encore l’énergie solaire. Autant de leviers qui permettront à l’aéroport Paris-Le Bourget de mieux se préparer pour l’accueil de la Conférence sur les changements climatiques (COP 21) du 30 novembre au 11 décembre 2015.

 

Mis à jour le 27 juillet 2018

La COP21 sera organisée à Paris-Le Bourget fin 2015
© DR
X