Le balisage aéroportuaire Paris Charles-Charles de Gaulle, le hall M L'assistance à l'escale d'un avion Paris-Le Bourget, le SAI Le hall K du terminal 2 E La lutte aviaire La passerelle des stars Orly, le début d'une histoire Le déneigement des pistes Parafes Tours de contrôle Héliport d'Issy-les-Moulineaux

L’organisation de la sûreté dans les aéroports français

 

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les autorités des différents pays ont considérablement investi dans la sûreté du transport aérien, que ce soit dans les zones réservées des aéroports ou à bord des avions. En France, le parcours du passager aérien est pris en charge par les services de l’État ci-dessous.

 

En France, plusieurs services de l’État participent au maintien de la sûreté dans les aéroports.

Chaque aéroport est placé sous l’autorité d’un préfet responsable de la coordination des opérations de sûreté et de sécurité.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) élabore et veille à l'application de la réglementation des aéroports.

La police aux frontières (PAF) est responsable de l’inspection et du filtrage des passagers et des bagages à main. Elle contrôle le travail des agents de sûreté employés par des sociétés privées.

La gendarmerie des transports aériens (GTA) contrôle la zone réservée (pistes et tarmac).

La douane inspecte les bagages de soute des passagers et contrôle la conformité des marchandises (fret) avec la législation douanière.

La Direction de la défense et de la sécurité civile (DDSC) organise les interventions des artificiers afin de détruire les bagages en cas d’alerte à la bombe.

 

Mis à jour le 15 avril 2013