L'assistance en escale

A chaque rotation d’avion, dés le placement de l’appareil au point de parking,  la course contre la montre commence pour nettoyer la cabine passagers,faire l'avitaillement en kérosène, décharger et charger les bagages, le fret et le catering dans l’avion, avec un objectif : le départ à l’heure.​

À​ son arrivée, l'avion est déchargé : bagages, fret et courrier sont remplacés par le chargement du moment. Ce chargement répond tout d’abord à des contraintes de centrage pour équilibrer l’appareil. 

Pendant ce temps d'escale, l’avion est avitaillé en carburant. La plupart des points de stationnement avion sont alimentés en carburant par un oléoréseau à Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Il faut souvent plus d’une heure pour effectuer un plein d’un gros porteur pour un vol long courrier. Un Boeing 747-400 peut emporter plus de 170 tonnes de kérosène, ce qui représente environ 210 000 litres, selon la densité liée à la température. La quantité de kérosène  dépend du type d’appareil, de son poids et du temps de vol. A la quantité de carburant nécessaire pour aller jusqu’à destination, il faut ajouter une quantité correspondant à 30 mn de vol pour atteindre un éventuel aéroport de déroutement. La compagnie peut aussi prendre la décision de faire de l’emport de carburant, c'est-à-dire emporter dés le départ une partie du carburant retour, pour faire face à une pénurie de carburant à destination par exemple. Encore faut-il respecter la masse maximale de décollage. 

À l’intérieur de l’avion, c’est l’heure du ménage. Le personnel de nettoyage remplace les coussins et les couvertures, change les têtières, collecte les divers détritus,  essuie chaque tablette passagers, passe l’aspirateur, nettoie les toilettes et les galleys où opèrent les hôtesses et les stewards. 

Enfin l’heure du catering !  Des camions élévateurs chargent les trolleys contenant les plateaux repas, les armoires de stockage des gobelets, serviettes et boissons et le duty-free. L’emport de catering peut peser plusieurs tonnes.


​CA, dernière mise à jour octobre 2018

Les intervenants lors de l'escale d'un avion
© copyright Aéroports de Paris