Paris-Orly, un nouvel envol

À l'horizon 2019, la métamorphose de Paris-Orly achevée apportera au Sud francilien un aéroport modernisé adapté aux attentes des passagers et des compagnies aériennes.
​​​​​​​​​​​​

Dictée par l'évolution de la nature de son trafic aérien depuis quelques années (trafic international et européen en progression et diminution du trafic national) et par la volonté du Groupe ADP d'améliorer le service aux passagers, cette mutation traduit l'expression de nouveaux besoins de la part de passagers qui séjournent plus longtemps dans nos terminaux : plus d'espace, plus de services, plus de commerces.

Ce  programme ambitieux de rénovation de Paris-Orly a pour objectifs d'offrir  aux  passagers les meilleurs standards européens en termes de service et de confort et aussi d'accompagner les compagnies aériennes dans leur évolution.  Cette modernisation n'a pas pour but d'augmenter le nombre de mouvements. Le nombre de passagers de (32 millions en 2017) ne devrait pas croitre très fortement, mais les surfaces d'accueil augmenterons de près de 35 %.

Le Groupe ADP a la volonté de donner une nouvelle cohérence à la plate-forme d'Orly, de lui donner un nouveau visage, avec un unique terminal.  Ce grand chantier de modernisation se traduit par le décloisonnement des espaces, la création de volumes supplémentaires et une simplification des circuits passagers. Ainsi, dès 2015, une nouvelle salle d'embarquement à l'est  de la zone 4 ​de près de 12 000 m² accueille les passagers internationaux avec un niveau de confort et de services équivalent du hall M de l'aéroport Paris-Charles de Gaulle.

Le chantier le plus emblématique est la construction d'un bâtiment de jonction de 80 000 m² entre les terminaux ouest et sud. À lui seul, ce bâtiment-pivot du nouveau visage de Paris-Orly concentrera les fonctionnalités d'enregistrement, de contrôles de sûreté, de douane et de traitement bagages. À l'ouverture de la jonction en 2019, la plate-forme ne comptera plus qu'une aérogare et trois salles d'embarquement contre respectivement 2 et 6 aujourd'hui. Cette transformation simplifiera l'accessibilité et les cheminements des passagers.

Côté piste, ce nouvel aéroport apportera plus d'espace et de flexibilité pour les compagnies aériennes avec une proportion des vols traités au contact augmentée. Cette métamorphose s'adapte à l'évolution de la nature du trafic avec une en progression de 6 % en 2017.

 

Mis à jour le 11 juillet 2018

© DR
Bâtiment de jonction pour la création d'un terminal unique
© Groupe ADP
Bâtiment de jonction : zone 3 du terminal d'Orly
© Groupe ADP

>>> Un pôle multimodal

À l'horizon du Grand Paris, un pôle multimodal situé face au terminal de jonction constituera un véritable hub où seront regroupés les transports aérien, ferré et routier. Il accueillera la ligne 14 prolongée depuis Paris ainsi que la ligne verte reliant l'aéroport au plateau de Saclay. Une nouvelle gare routière permettant d'élargir l'accueil des transports en commun routiers ainsi qu'une nouvelle zone dédiée aux taxis seront créées. Une gare TGV est également prévue.