CDG Express : un projet nécessaire

​Le 3 juin 2014, Frédéric Cuvillier a donné le coup d’envoi du CDG Express, un train direct reliant Paris à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle, projet qui devrait voir le jour en 2023.​​​

​CDG Express est le nom de la liaison ferroviaire directe qui reliera Paris gare de l’Est à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle. Ce projet, dont le tracé de 32 km a été sélectionné lors du débat public de 2003, utilisera les infrastructures existantes et sera mis en place sur des voies indépendantes du RER B. Le RER n’est pas adapté au transport de passagers aériens ; sa vocation, récemment réaffirmée par les travaux de modernisation achevés en septembre 2013, va aux nombreux usagers du quotidien. Pour répondre à la nécessité de compétitivité de la métropole parisienne et de confort des voyageurs, CDG Express proposera une alternative propre, rapide et ponctuelle aux autres moyens disponibles actuellement pour se rendre à l’aéroport. Il devrait doubler la part du rail sur le trajet, qui n'est aujourd'hui que de 30 %.

La future liaison ferroviaire proposera :

• une ligne directe de gare de l’Est à l’aéroport ;
• un trajet de 20 minutes seulement, contre 35 minutes en RER ;
• un fonctionnement 365 jours par an, de 5h à minuit, 7 jours sur 7 ;
• une fréquence élevée, avec un train toutes les 15 minutes ;
• un train à quai en permanence en gare de l’Est et à l’aéroport Paris-Charles de Gaulle pour plus de lisibilité et de fiabilité.

Le financement du projet, dont le coût est estimé à 1,8 milliard d'euros se fera essentiellement par les recettes de ses utilisateurs, sans apport de subvention de l'État et des collectivités territoriales. Groupe ADP et  SNCF Réseau se sont engagés à investir des fonds propres, le reste du financement se fera par des emprunts. "Je ferai personnellement les démarches pour obtenir des prêts sur fonds d'épargne", a précisé Augustin de Romanet, PDG du Groupe ADP. Il a estimé que le prix du billet, fixé à 23 euros, est un "tarif élevé comparé au RER, très bas si vous considérez que ça permet la prévisibilité du temps de transport". Cette liaison, a assuré Frédéric Cuvillier, ne se fera "pas au détriment du transport quotidien, ça n'aurait aucun sens".

L'État, Groupe ADP et SNCF Réseau ont signé la création d'une société d'études commune pour la réalisation de cette liaison ferroviaire directe entre Paris et l'aéroport Paris-Charles de Gaulle. Cette société, dotée d'un budget de 12 millions d'euros, devra mener les études nécessaires en vue de la réalisation de cette liaison.

Des dessertes ferroviaires dédiées fonctionnent depuis la fin des années 1990 vers une douzaine d’aéroports internationaux : Heathrow Express et Gatwick Express à Londres, Flytoget à Oslo, Arlanda Express à Stockholm, Airport Express Train à Hong Kong, KLIA Express à Kuala Lumpur ou encore Airtrain ​à Brisbane. Ces dessertes ont conquis des parts de marché importantes, attestant d’un réel besoin pour le type de service offert.
 

Sources : CP CDG Express et AFP

Mis en ligne le 14 mai 2018

>>Enquête publique du 22 octobre au 20 novembre 2018 :

Une nouvelle enquête pubique sera lancée à l'automne, à l'occasion de laquelle les riverians et les différentes parties prenantes du projet pourront exprimer leurs préoccupations sur les impacts environnementaux du chantier de ce projet. Cette enquête se fera dans le cadre de l'autorisation environnementale unique.

En sortie de gare de l'Est, la création d'une trémie dite "virgule" permettra de rejoindre les voies du réseau ferroviaire Nord jusqu'à Mitry-Mory où le tracé emprunte des voies nouvelles sur environ 8 km, le long de la ligne à grande vitesse d’interconnexion jusqu'à l’aéroport.

CDG Express

© Tempora Prod