Terminal 1

L’aéroport Paris-Charles de Gaulle a été prévu pour accueillir les avions supersoniques et surtout les avions gros porteurs, tel que le Boeing 747. En mars 1974, l’aérogare 1 est inaugurée. Air France, basée à Orly depuis 1953, transfert deux tiers de son trafic à Paris-Charles de Gaulle.

​​​​

Les capacités maximales de ce nouvel aéroport sont à la hauteur de la croissance du trafic de l’époque. Paris-Charles de Gaulle est prévu pour assurer 1 300 mouvements quotidiens, accueillir 75 à 100 000 passagers par jour et 5 500 tonnes de fret quotidiennement.
 
L’architecte Paul Andreu a conçu un premier bâtiment cylindrique entouré de sept satellites reliés à l’aérogare par des souterrains. La structure est entièrement réalisée en béton, un matériau résistant et très utilisé à l’époque. La forme circulaire du noyau central permet de réduire le trajet des passagers dans l’aérogare. Excentrés, ses satellites permettent un plus grand nombre de points de stationnement avions et laisse un espace de circulation entre les îlots. Chaque satellite est équipé de passerelles télescopiques pouvant s’ajuster aux hauteurs de planchers des différents types d’avions.
 
CDG 1 rénové
 
Conduite entre 2004 et 2009, l’objectif de la rénovation du terminal 1, est triple : atteindre une capacité annuelle de 10,8 millions de passagers, intégrer les nouvelles normes de sûreté et renforcer la qualité de service. Le terminal a été divisé en 4 portions verticales égales ; à chaque quart correspond une phase de travaux portant simultanément sur les 11 niveaux pour maintenir l’exploitation. Au-delà des critères de fonctionnalité et de fluidité, la rénovation a permis d’engager d’importantes modifications architecturales et esthétiques qui améliorent le confort et la qualité d’accueil : d’avantage de lumière et de couleur, une meilleure signalétique, des accès optimisés et des espaces commerciaux augmentés et renouvelés.

 

Mis à jour juillet 2018

Un terminal rénové - vidéo non sonorisée
© copyright Groupe ADP

>> Le terminal 1 en chiffres


Mise en service : mars 1974
Capacité : 10 millions de passagers par an
Trafic passager : 9 millions de passagers en 2017 

Postes de stationnement avion :
- 31 postes au contact
- 20 postes au large

Banques d'enregistrement mécanisées : 134 ​