Développement durable
La responsabilité sociétale des entreprises La notation extra-financière Aéroports de Paris et normes ISO Achats et consommation durable Étude survol

La direction de l'Environnement et du Développement durable d'Aéroports
de Paris : porte-parole du développement durable des aéroports franciliens auprès des collectivités locales

Conformément au cahier des charges confié par l’État (décret n° 2005-828 du 20/07/05, art. 49 et 50), Aéroports de Paris doit renseigner les riverains et les collectivités locales sur les impacts économiques et environnementaux des aéroports. Le décret du 7 juin 2006 confirme le rôle des délégations Nord et Sud de la direction de l'Environnement et du Développement durable pour assurer la diffusion d'une information complète et transparente. Aéroports de Paris devient ainsi le porte-parole du développement durable des aéroports franciliens auprès des collectivités locales. Aéroports de Paris a saisi l'importance des problèmes environnementaux bien avant toute législation. En 1958, création du bureau des Riverains et du magazine Entre Voisins qui leur est destiné. Aéroports de Paris a aussi, dès 1993, travaillé à la conception des Maisons de l'environnement, ouvertes à Paris-Charles de Gaulle en 1995 et à Paris-Orly en 1996. Aujourd'hui, le site entrevoisins.org prend le relais.

Économique et social

Favoriser le développement des territoires et préserver le cadre de vie des populations...

> Lire la suite

 

Environnement

Pour garantir son développement, une entreprise doit s'engager dans une démarche volontariste.....

> Lire la suite

 

> Principes du développement durable

De manière opérationnelle, la mise en œuvre du développement durable consiste à respecter 6 principes :

1- inciter à un comportement responsable aux plus hauts niveaux hiérarchiques ;

2- fonder la responsabilité sur une organisation permettant de prévenir les risques, saisir les opportunités et améliorer continuellement nos points faibles ;

3- encourager la transparence des informations ;

4- renforcer l’engagement pour les parties prenantes
en identifiant et reconnaissant leurs attentes ;

5- favoriser le contrôle indépendant en intégrant les opinions extérieures ;

6- s’engager en faveur d’actions innovantes et pour
des actions inscrites dans le long terme.