IAGOS, des avions commerciaux au service du climat

 

Le programme de recherche sur le changement climatique IAGOS (In-service Aircraft for a Global Observing System) s'appuie sur un réseau d'avions commerciaux pour une campagne d'étude de la composition de l'atmosphère. Les appareils sont équipés d'instruments de mesure et de transmission des données. Sont étudiés l'ozone, les monoxyde et dioxyde de carbone, le méthane, les oxydes d'azote, la vapeur d'eau et autres aérosols atmosphériques. 

En s'appuyant sur un réseau d'appareils commerciaux en exploitation normale, les scientifiques comptent mener des recherches d'une ampleur que ne permettrait pas l'utilisation d'un aéronef scientifique. Les données seront mises à la disposition en temps quasi réel aux chercheurs et météorologues. 

Ce programme scientifique implique sept gros-porteurs Airbus (six A340-300 et un A330) équipés d’instruments de mesure, en service régulier sur des lignes internationales desservies par les compagnies aériennes associées au programme : Lufthansa, China Airlines, Air-France, Iberia, Cathay Pacific et Air Namibia. Les premières mesures ont été réalisées en août 1994 avec un A340 d’Air France reliant Caracas à Bogota. À ce jour, les données recueillies au cours de 41.000 vols commerciaux sont enregistrés dans la base de données MOZAIC/IAGOS

Le Royaume-Uni, l'Allemagne, la France et l'Organisation météorologique mondiale sont partenaires du projet coordonné par l'Allemagne. D'autres membres de l'Union européenne ont montré leur intérêt pour le programme.

 
Mis en ligne le 4 juin 2014 
 
© DR