AIRE, réduire les émissions aériennes

L'initiative commune AIRE (Atlantic Interoperability Initiative to Reduce Emissions) s'inscrit dans le cadre du protocole de coopération signé par la Commission européenne et la Federal Aviation Administration américaine (FAA) pour la coordination des deux grands programmes de modernisation de l'infrastructure du contrôle aérien, SESAR du côté européen et NEXTGEN du côté américain. 
L’application coordonnée des procédures AIRE permet de réduire de six à neuf tonnes les émissions de CO2, et d’économiser entre deux et trois tonnes de carburant.
 

Parmi ces procédures, on peut citer par exemple :

  • la diminution des temps de roulage au sol ;
  • la montée continue ;
  • en croisière, le choix continu de l’altitude et de la vitesse optimales pour réduire la consommation de carburant ;
  • la descente continue.
 
Pendant les phases de départ et d’arrivée, les procédures adaptées permettent également de réduire les émissions sonores jusqu’à sept décibels (une réduction de 3 décibels équivaut à une baisse de moitié du niveau sonore).
 
Quand ces optimisations seront applicables sur tous les vols long-courriers d’Air France de et vers le continent américain, les émissions de CO2 seront réduites de 135 000 tonnes par an, avec 43 000 tonnes de carburant économisées.

 

Mis en ligne le 1er mars 2012

 

Avion à Paris-Charles de Gaulle
© Aéroports de Paris − LUIDER, Emile - LA COMPANY
X