Les eaux de ruissellement dans les aéroports Le plan d'exposition au bruit et urbanisation Bruit : Une prise de conscience nationale Des moteurs d'avion silencieux ? Un PDE pour les salariés des aéroports franciliens Dechets : La gestion des produits dangereux La gestion des déchets verts Le traitement des déchets Chantier propre et HQE Bioévaluation environnementale Une centrale géothermique à l'aéroport Paris-Orly Accréditation carbone des aéroports
Environnement
Déchets

La production annuelle de déchets d'un seul Français est de 390 kg, soit une poubelle de 3 étages ! Pour tous les Français, cela représente 2 500 fois le poids de la Tour Eiffel !  Groupe ADP invite donc les passagers comme ses salariés et les entreprises de ses aéroports à trier leurs déchets.​

La propreté des aérogares est immédiatement visible des passagers et participe à leur appréciation des services du Groupe ADP.
 
Pour les entreprises des aéroports comme pour lui-même, Groupe ADP a amélioré la qualité du tri des déchets banals et à développer des filières monomatériaux, compte tenu du gisement important en cartons et papier, notamment dans les bureaux. La politique tarifaire incitative pour la valorisation motive les entreprises à trier.
 
Cet effort est prolongé dans les locaux de bureaux du Groupe ADP.  Aujourd'hui, tous les bureaux du Groupe ADP sont dotés d'une caissette en carton pour récupérer les papiers.
 
Les déchets sont classés soit en fonction de leur origine, déchets ménagers ou déchets industriels, soit en fonction de leur nature, déchets dangereux, non dangereux ou inertes. Les déchets industriels sont distingués entre les non dangereux ou banals (dits DIB, dont le traitement peut être effectué par les mêmes installations que les ordures ménagères) et les déchets industriels dangereux (dits DID ou DIS ou DD).

Mise à jour le 28 novembre 2012