Les eaux de ruissellement dans les aéroports Le plan d'exposition au bruit et urbanisation Bruit : Une prise de conscience nationale Des moteurs d'avion silencieux ? Un PDE pour les salariés des aéroports franciliens Dechets : La gestion des produits dangereux La gestion des déchets verts Le traitement des déchets Chantier propre et HQE Bioévaluation environnementale Une centrale géothermique à l'aéroport Paris-Orly Accréditation carbone des aéroports

La collecte sélective des déchets

Valoriser ses déchets permet de réduire leur impact sur l'environnement et de faire des économies.

En moyenne, chaque habitant met 390 kg de déchet par an dans ses poubelles, auxquels s'ajoutent les 200 kg par an apportés en déchèteries.
 
En faisant du compost avec les déchets alimentaires, ce sont 40 kg de moins par personne et par an. Choisir des produits grand format plutôt que des portions individuelles, acheter à la coupe ou au détail, utiliser les écorecharges permet une réduction de 26 autres kilos et de faire des économies. La part du prix de l'emballage dépend du type de produit. Elle varie de 3 % pour un produit électroménager à 75 % pour un parfum ou une boite de chocolat.
 
Un tri bien réalisé par les habitants permet de recycler les déchets plutôt que de les incinérer ou de les enfouir. Quant aux communes, elles réalisent des économies pour redéployer des budgets pour les écoles, les transports, etc.
 
Toutes les entreprises qui trient correctement leurs déchets paient moins cher le ramassage de leurs bennes. Encore faut-il trier correctement car un déchet placé à tord dans une benne peut la souiller. La benne sera alors refusée par le centre de tri. Ainsi, par exemple, le contenu d'une benne de carton contenant des films plastiques ne peut pas être recyclé.
 

Quelques bonnes pratiques pour les entreprises :

·        Respecter les consignes de tri des déchets valorisables et des déchets dangereux,

·        Ne pas abandonner des déchets et ne pas les brûler,

·        Réserver un espace suffisant, accessible et propre  pour stocker les bennes de déchets.

 

Mis à jour le 28 novembre 2012

>> Les Greenpifs de Paris-CDG recyclent les bouteilles retenues aux contrôles

Une nouvelle mission pour l'équipe de contrôleurs de qualité au T2 de Paris-Charles de Gaulle : récupérer pour les compacter les centaines de bouteilles que les passagers abandonnent chaque jour aux postes d'inspection et filtrage.

Depuis l'interdiction des liquides dans des contenants de plus de 100 ml dans les bagages en cabine, les passagers jetaient leurs bouteilles, principalement d'eau minérale, lors des contrôles. Grâce aux Greepifs, d'une part l'eau est utilisée pour arrosage ou nettoyage, d'autre part, la machine compacte les bouteilles qui seront recyclées.

 Résultat en 2010 :

1,2 tonne de plasitque récupéré soit 40 000 bouteilles

Une consultation va être lancée courant février pour une cinquantaine de machines supplémentaires destinées aux aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris- Le Bourget.