Les eaux de ruissellement dans les aéroports

​Les aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget représentent une superficie de plus de 6 600 hectares. Près d'un tiers de cette surface est imperméabilisée par les bâtiments des aérogares, les pistes et les voies de circulation avion mais aussi par les immeubles de bureau, les hôtels, les parcs de stationnement et la voirie.

Les eaux de pluie ruissellent sur ces surfaces et peuvent se charger de polluants : déversement accidentels de kérosène lors de l'avitaillement des aéronefs, traces de pneu au toucher sur les pistes, produits de dégivrage et de déverglaçage, etc.

Il est nécessaire de traiter ces eaux pour les dépolluer avant de les rejeter dans le milieu naturel. Plusieurs procédés sont mis en œuvre par Groupe ADP pour garantir un niveau de qualité acceptable ; ce niveau répond à des normes strictes et est sous la surveillance du Laboratoire du Groupe ADP.

 

Mise en ligne le 10 décembre 2014