Les eaux de ruissellement dans les aéroports Le plan d'exposition au bruit et urbanisation Bruit : Une prise de conscience nationale Des moteurs d'avion silencieux ? Un PDE pour les salariés des aéroports franciliens Dechets : La gestion des produits dangereux La gestion des déchets verts Le traitement des déchets Chantier propre et HQE Bioévaluation environnementale Une centrale géothermique à l'aéroport Paris-Orly Accréditation carbone des aéroports

L'eau potable

L'aéroport Charles-de-Gaulle consomme chaque année environ 2,3 millions m3 d'eau potable, soit l'équivalent d'une ville comme Chelles en Seine-et-Marne. ​​​​

La consommation d'eau potable des aéroports franciliens
 
L’aéroport Paris-Orly a consommé  un peu plus de 0,5 millions de m3 d’eau potable en 2015. Cela représente 19 litres par passager, une réduction significative comparé aux 30 litres consommés en 2005. La réutilisation des eaux pluviales pour la centrale thermique de l'aéroport a favorisé ces économies.
L’aéroport de Paris-Charles de Gaulle consomme beaucoup plus, du fait de sa taille et de l’importance de son trafic. En 2015, sa consommation d’eau potable s’élève à un peu plus de 2,3 millions de m3 d'eau potable, soit 40 litres par passager.
Quant à Paris-Le Bourget, il en a consommé 0,66 millions de m3 en 2015.
 
Le contrôle de la qualité de l'eau distribuée
La qualité de l'eau distribuée est contrôlée régulièrement par les directions départementales de l'action sanitaire et sociale (DDASS) et le laboratoire du Groupe ADP.
 
Les deux réseaux d'eau potable de Paris-CDG
L'aéroport Paris-Charles de Gaulle, qui consomme chaque année environ 2,3 millions de m3 d'eau, dispose de deux réseaux d'alimentation en eau potable. Pour le château d'eau comme pour le réservoir, la source primaire d'alimentation reste l'usine d'eau potable superficielle d'Anet-sur-Marne.
Un réservoir de 3 000 m3 semi-enterré a été construit en 2007. L'eau est injectée sur le réseau grâce à des surpresseurs alimentés par un poste haute tension dédié. Six kilomètres de canalisations enterrées ont été installées, notamment pour rejoindre la zone industrielle de Mitry-Compans. L'investissement d'environ 4,5 millions d'euros a été financé par Veolia-Eau qui est propriétaire des ouvrages construits jusqu'à la fin du marché. Ils seront rétrocédés au Groupe ADP en 2037.
 
Au total, Groupe ADP dispose de 85 kilomètres de réseaux de distribution d'eau potable, incluant des maillages de secours internes. 
 
Mise à jour le 14 juin 2016
Diagramme représentant l'évolution de la consommation d'eau potable de Paris-Orly qui a été divisée par 2 entre 2002 et 2009
La consommation d'eau potable à été divisée par 2 en 8 ans. Cette économie s'explique surtout par la réutilisation des eaux pluviales traités par la centrale thermique de l'aéroport pour alimenter les réseaux de chauffage et de climatisation.
© Groupe ADP