Les eaux de ruissellement dans les aéroports Le plan d'exposition au bruit et urbanisation Bruit : Une prise de conscience nationale Des moteurs d'avion silencieux ? Un PDE pour les salariés des aéroports franciliens Dechets : La gestion des produits dangereux La gestion des déchets verts Le traitement des déchets Chantier propre et HQE Bioévaluation environnementale Une centrale géothermique à l'aéroport Paris-Orly Accréditation carbone des aéroports
Environnement
Énergie
Malgré une baisse quasiment constante de l’intensité énergétique française - la consommation d’énergie par rapport au PIB – son niveau reste trop important dans un contexte de flambée des prix de l’énergie, de raréfaction de la  ressource et de lutte contre l’effet de serre.  La maîtrise des consommations d’énergie a donc été affichée comme une priorité nationale dans la loi d’orientation en matière de politique énergétique du 13 juillet 2005.  Elle fixe à la France un objectif ambitieux : diminuer l'intensité énergétique de 2% par an d'ici 2015, puis de 2,5% par an d'ici 2030.

Maîtriser les consommations d’énergie est indispensable pour se préparer à la raréfaction des ressources énergétiques et limiter notre impact sur le changement climatique en cours. Selon les experts, les réserves prouvées sont d’environ 45 ans pour le pétrole, 60 ans pour le gaz, 70 ans pour l’uranium et 255 ans pour le charbon. Maitriser ses dépenses énergétiques est une manière de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Cet effort est d’autant plus intéressant qu’il est une source non négligeable de gains économiques pour l'entreprise comme pour le particulier, notamment sur la facture d’électricité et la consommation de carburants. Cette maitrise de l’énergie passe par une sensibilisation et un changement de comportement de chacun et peut, pour l’entreprise, passer par une amélioration des process.
 
Les défis énergétiques constituent un enjeu fort pour l’aéroport qui doit prolonger les efforts déployés par les compagnies et les constructeurs pour limiter la consommation de carburant en vol. Au sol, l’aéroport doit aider les acteurs du transport aérien à relever trois principaux défis : les accès terrestres, la consommation des terminaux et les activités d’escale de l’avion. Construire des bâtiments économes en énergie, réduire le temps de roulage des avions ne sont que quelques exemples.

Mise à jour du 10 avril 2012