L'eau à Angkor : mystères d'hier et défis d'aujourd'hui

 

Capitale de l'Empire khmer du IXème au XVème siècle, Angkor disposait d'un réseau hydraulique artificiel sophistiqué (avec de très grands plans d'eau, des douves et autres bassins, des canaux …), sur une superficie équivalente à celle de la région parisienne. Ce système hydraulique sera présenté, ainsi que les interrogations qui subsistent sur ses fonctions et sur les usages qui y étaient liés.

Aujourd'hui, le tourisme de masse entraîne une surexploitation des eaux souterraines et la déforestation aggrave les risques d'inondation. La stabilité des temples est menacée. Pour faire face à ces problèmes, l'autorité nationale APSARA (Autorité Publique pour la Sauvegarde et l'Aménagement de la Région d'Angkor), gestionnaire du site, s'appuie sur le système hydraulique ancien qu'elle réhabilite. Un partenariat français l'aide à mettre en œuvre une gestion moderne pour ces ouvrages millénaires. Cette coopération a aussi pour objectif d'améliorer l'accès à l'eau et à l'assainissement des 120 000 habitants dans 112 villages du parc d'Angkor. Il s'agit du projet PAAGERA (Projet pour l'Amélioration de l'Assainissement et de la Gestion des Eaux dans la Région d'Angkor) (cf. site www.amisdangkor.fr).

 

Bernard Corbel est un des acteurs de cette coopération franco-cambodgienne. Il présentera les travaux déjà réalisés par l'autorité APSARA, les problèmes actuels liés aux eaux, et le projet d'actions complémentaires mis en œuvre par l'Autorité avec l'appui de ses partenaires français.

 
Du 20 novembre au 15 décembre 2017
L'association APJFA de Fontainebleau, ville jumelée avec la ville de Siemp Reap au sud d'Angkor,  exposera à la Maison de l'Environnement ses photos sur la vie quotidienne des populations locales

 

Vous êtes intéressé(e) ?

Nous vous recommandons de réserver vos places

au 01 49 75 90 70 ou à mdeorly@adp.fr

>> CONFÉRENCIER

Bernard CORBEL

Ingénieur hydraulicien, Bernard Corbel a travaillé de 1982 à 2012 à Hydratec, société d'ingénierie hydraulique. Son activité concernait la gestion des eaux superficielles et souterraines, et plus particulièrement l'hydraulique fluviale (avec une forte composante liée aux inondations).

Membre de deux associations de solidarité internationale, Bernard Corbel s'est bénévolement engagé dans des activités d'ingénierie hydraulique au Mali de 2000 à 2012, qu'il poursuit actuellement au Cambodge depuis 2013.

Conférencier depuis 2005 aussi bien sur les sujets comme les microbarrages construits au Mali par l'association Essonne-Sahel dont il est membre depuis 1999, que dans le cadre de son activité professionnelle, Bernard Corbel prépare actuellement une conférence sur les crues de la Seine. Bernard Corbel est également auteur de romans et nouvelles depuis 1995 :

- "Aminata l'insoumise", 2007 – auto édition

- "La complainte des inondés", 2009 – Editions Cheminements, sous le pseudonyme de Bernard Devillaire

- "Fortunes et infortunes d'un exilé cambodgien", un récit de vie écrit avec son ami Kim Ang Srun, 2014 – Riveneuve Editions

- "Décisions", recueil de 17 nouvelles, 2016 – Editions Prem'Edit