Passage, passager

Photographies versus Sérigraphies

​Exposition du 30 juin au 31 août 2017

​Regard sur le parcours d’un passager à Paris-Orly par des élèves de 5e du collège Pierre de Ronsard de Paray-Vieille-Poste sous la direction de l’artiste plasticienne Eva Nielsen.

La Maison de Banlieue et de l’Architecture et l’École et Espace d’art contemporain Camille Lambert ont accompagné durant l’année scolaire 2016-2017 le projet “Vous êtes ici” qui a connu trois déclinaisons sur le territoire. Pour le projet “Passage, passager”, l’artiste Eva Nielsen a proposé à un groupe d’élèves de 5e du collège Pierre de Ronsard de Paray-Vieille-Poste de découvrir le parcours d’un passager de l’aéroport d’Orly et de se l’approprier dans un premier temps par la photographie avant de traiter les images par la technique de la sérigraphie. Accompagnés de l’artiste et de leur professeur Shane Poty, les enfants ont pu explorer les deux aérogares d’Orly et s’interroger sur son architecture, les flux des voyageurs, la relation entre l’ici et l’ailleurs. L’attention a été portée au parcours du passager, à la fois pragmatique et hors du temps, qui définit un territoire transitionnel, entre deux portes et deux villes : celle qui nous voit décoller – en l’occurrence Orly – et celle vers laquelle on embarque. Entre ces deux points existe le voyage dans l’enceinte de l’aéroport, au sein de son architecture. Le Groupe ADP accueille ce projet culturel au sein de sa Maison de l'Environnement et du Développement durable de Paris-Orly afin de rendre hommage aux artistes en herbe et reconnus.

Les partenaires :

École et Espace d’art contemporain Camille Lambert – Grand-Orly Seine Bièvre

A l’École d'art Camille Lambert cohabitent des ateliers de type traditionnel et des ateliers nouvelles technologies correspondant aux exigences de la création actuelle dans une volonté de sensibilisation des publics jeunes et adultes aux pratiques artistiques, de les amener à nourrir une réflexion personnelle sur les processus de création, ainsi qu'à formuler une démarche artistique singulière. L'Espace d'art contemporain Camille Lambert favorise la présentation de jeunes artistes dans une grande diversité de modes d’expression plastique. Il présente l’art actuel sous son aspect variable et multiple dans une volonté de démocratisation de l’art en confrontant le public aux problématiques contemporaines.

Maison de Banlieue et de l’Architecture – Athis-Mons

L'association est un centre d’interprétation de l’environnement urbain, du patrimoine en banlieue et de l’architecture. A travers ses expositions, publications, animations tout et jeune public et son centre de documentation, l’association donne des clés pour mieux comprendre la fabrication et la transformation d’un territoire de banlieue parisienne : l’Essonne. Son territoire d’inscription est l'Établissement public territorial Grand Orly Seine Bièvre, mais son cadre de travail s’étend à tout le département.

Collège Pierre de Ronsard – Paray-Vieille-Poste

 

>> L'ARTISTE

Eva NIELSEN

Eva Nielsen, née en 1983, vit et travaille à Paris. Après une maîtrise d’Etudes Européennes et un Deug de Lettres Modernes, elle est diplômée en 2009 des Beaux-Arts de Paris. Lauréate en 2008 d’une bourse Socrate qui lui permet d’étudier un an à la Central Saint Martins à Londres, elle remporte en 2009 le Prix Thaddeus Ropac, et a participé depuis à plusieurs expositions collectives. En 2010 et 2011, la galerie Dominique Fiat lui consacre deux expositions personnelles : «Feedback» et «Walden». Ses œuvres ont été acquises par plusieurs collections publiques et privées notamment le Centre National des Arts Plastiques, le Mac Val ou la collection d’art contemporain de la Société Générale, le Fonds municipal d’art contemporain de la Ville de Paris (FMAC).
Entre figuration et abstraction, son œuvre montre dans des lieux de désolation, de déconstruction ce qu’il en reste de beauté. Son travail peut être énigmatique, il ne se livre pas d’emblée : le recours à l’huile, à l’acrylique et à la sérigraphie sur toile impose une lecture approfondie de ses peintures. Son travail exige de dépasser, d’aller au-delà d’un premier regard pour explorer plus avant le déploiement des images, des scènes, des mondes qu’Eva Nielsen nous propose.