La guerre d'Algérie

​Conférence le 17 novembre 2017 à 19h

​Au sortir de la guerre d’Indochine, la France doit aussitôt faire face à une nouvelle insurrection populaire dans une autre zone française, l’Algérie. Malgré l’intensification progressive des combats, ce n'est qu'en 1956 que le gouvernement décide d'accorder une place importante au conflit, avec l’envoi du contingent. Cette année 1956 étant véritablement charnière avec plusieurs évènements importants, de l’arrestation des chefs de la rébellion dans les airs à l’intervention sur Suez.   

Mais contrairement à l’Indochine, des moyens aériens sont rapidement octroyés à l’armée d’Algérie en appui notamment, avec les T-6 et autres Skyraider puisés dans les surplus américains.

Alors que les évènements politiques entrainent le conflit dans l’impasse à l’orée des années soixante, l’armée de l’Air sera puissamment engagée en Algérie avec près de la moitié de ses effectifs et moyens sur le terrain. 

Au final, cette guerre d’Algérie reste paradoxale dans la mémoire collective. Elle reste toujours une trace négative et vivace pour les acteurs des deux côtés de la Méditerranée, mais sera aussi source d’innovations majeures dans le domaine aérien, à l’instar de l’ALAT par exemple qui développera in situ un nouvel outil : l’hélicoptère.

 

Vous êtes intéressé(e) ?

Nous vous recommandons de réserver vos places

au 01 49 75 90 70 ou à mdeorly@adp.fr

>> LE CONFÉRENCIER

Philippe GRAS

Philippe GRAS est Docteur en Histoire contemporaine, avec une thèse sur l'histoire de l'aviation de 1945 à 1954.
Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’aéronautique militaire et de nombreuses publications et colloques sur le sujet.
Il est également membre du CEHD (Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense) et du laboratoire de Recherches de l’Université de Reims ARPEGE (Association de Recherche sur la Guerre et la Paix).
Il a été pendant 7 ans l'historien et le responsable de centre de Documentation du Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.